Témoignage de Norbert sur les animations scolaires réalisées dans le cadre du Téléthon

Intervention scolaire

Ce mercredi 13 novembre 19, la coordination AFM-TELETHON est allée au collège Honoré de Balzac de Vénissieux afin de faire une sensibilisation pour le Téléthon et sensibiliser au handicap.

Comme depuis plusieurs années, Mme Granjon, professeur d’EPS, organise une action auprès des élèves de 5ème du collège avec une vente de brioche (2 € sur chaque brioche vendue sont reversés à l’AFM-TELETHON).  Mais la vente de brioche n’aurait peu d’effet et d’intérêt pour ces élèves sans savoir à qui sert cet argent. C’est pourquoi, Mme Valérie Granjon organise deux journées consacrées au handisport. Se mettre en situation change énormément la vision des élèves face au handicap. Ils peuvent évaluer la difficulté de pratiquer un sport en fauteuil mais peuvent aussi apprécier cette expérience et ainsi comprendre que le handicap n’est pas un frein au plaisir sportif.

Plusieurs ateliers sont mis en place et quelques intervenants extérieurs viennent parler de leurs parcours ou simplement de leurs disciplines sportives.

Témoignage de Norbert, équipier scolaire à l’AFM-TELETHON, sur cette expérience

Je m’appelle Norbert, je suis membre de l’AFM-TELETHON depuis 2011 où je suis équipier scolaire.  Je vais dans différents établissements afin d’apporter aux petits et aux grands mon parcours de vie avec une maladie génétique. Le combat de l’AFM-TELETHON, la difficulté du quotidien mais aussi les loisirs et le sport sont les sujets évoqués lors de ces interventions.

Franck, un ami et ex-coéquipier de foot fauteuil, était venu m’accompagner pour expliquer et répondre aux classes de 5ème qui étaient face à nous avec une multitude d’interrogations. Comment tu te déplaces ? Est-ce que tu es triste de ne pas faire comme tout le monde ? Est-ce que tu dors dans ton fauteuil ? Pourquoi il n’existe pas de médicaments pour guérir ces maladies qui sont plus de 6000 ?

J’essaie d’apporter des réponses à tous ces sujets à ces enfants très intéressés par nos échanges. Je leur parle aussi du combat de l’AFM-TELETHON, des réussites obtenues et de l’espoir énorme que l’association entretient.

La fin des interventions démontre toujours que les élèves ressortent de la classe avec le sentiment et le plaisir d’avoir eu des réponses à certaines questions qu’ils n’auraient jamais osés poser sans ces interventions.

Merci à Franck de m’avoir accompagné et d’avoir évoqué son autre sport (le tir à l’arc) mais aussi d’avoir expliqué son quotidien avec son handicap qui n’est pas une maladie génétique.